Inbadreams
auteur, relecteur, grande gueule,
sociologue de formation, paraplégique de déformation.

14 juin 2024
Quarante-neuvième réinitialisation

Déjà quelques semaines que je veux relancer la machine. Pourtant, le quotidien qui m'avale, les trucs à faire urgemment, les aléas, la trouille qui me tient par la manche et, enfin, la reprise de l'écriture (plus exactement les relectures, les corrections et les réécritures) du troisième tome des Pérégrinations Oniriques. Alors, je repousse. Pourtant, plus j'avance, plus je me sens loquace, bavard...
Alors, ce soir, j'essaie de mettre à jour Joomla qui propulse ce site et je me dis que, si ça fonctionne sans accroc… La digression élève l’homme. La migration de fin 2021 fut un désastre qui m'obligeât à dénicher mes articles dans la base de données, débroussailler les fichiers, les corriger, les copier/coller et les réintégrer dans la structure Joomla. Deux mois de labeur ingrat. Ce qui m’a décidé à revenir à du basique html la prochaine fois que le CMS plante lors d’une mise à jour...

fin mars 2024
intermède

07 juillet 2023 - 06 mars 2024.
243 jours, presque 35 semaines, quasiment 8 mois (huit, moins un jour !), autrement dit 0,67 année.
C'est aussi, soyons fous : 20 998 800 secondes ou 349 980 minutes, c'est-à-dire 5 833 heures.
Au-delà de ces nombres évidemment dépourvus de sens, je viens bien de passer huit mois à l'hôpital. L'occasion d'en parler.
Pour l'heure, j'essaye de « retrouver mes marques », comme on dit.
J'écrirai plus tard.

début janvier 2023
et rebelote

Une année s'achève après quasiment sept mois d'alitement (pénible et frustrant au regard de la production écrite), une intervention chirurgicale légère sur la cicatrice qui me pourrit la vie depuis plus de 23 ans (intervention qui fera l'objet d'un, voire plusieurs articles dans la section Inbadreams) et un retour à l'écrit, en décembre ; retour plutôt productif grâce aux interventions de Bruenor (@Scriptarium) et ma compagne.
Enfin, consultation médicale post-chirurgie (encore un article...) prévue le 10 janvier avec quelques espoirs et des craintes (retour au bloc ou pas).
Ah, la vie d'infirme et ses surprises...

début septembre 2022
blague pas drôle

S'il est des gens qui me lisent, ils finiront par penser que je m'invente un monde de vicissitudes. Pourtant, la cicatrice a refait des siennes. Arrêt des écrits, retour au lit, rendez-vous pour consultation(s) et futur en suspens...

29 août 2022
blague

La blague : à peine la décision d'en terminer avec le tome III des Pérégrinations, je me défonçais une épaule en sortant de ma voiture. Le temps d'espérer en finir avec les douleurs, je mettais à mal la cicatrice qui me renvoie au fin fond de mon lit de façon régulière depuis plus de vingt ans pour... retourner au lit. Lit dont je suis sorti mi-août, diminué de plusieurs centaines de grammes de muscles et augmenté d'autant de graisse mortelle. Le temps de reprendre pied dans la vie ou, du moins, le substitut de vie que m'accorde la société française, je reprenais le travail sur le fameux tome III évoqué plus haut et... patatras ! Priorité est (re)mise sur le scénario Défis Fantastiques qui traîne depuis assez longtemps pour me donner envie de brûler le manuscrit et balancer les cendres dans le jardin, calciné par la bêtise humaine, qui me sert d'horizon.

22 mai 2022
hiatus

Ce site est en sommeil pendant que je donne la priorité à la finalisation du
tome III des Pérégrinations oniriques qui a pris bien assez de retard.


image déco
image déco
image déco
image déco

NB : Les images utilisées ici (quatre liens) proviennent des sources suivantes :
1. La machine à écrire sous le chapeau est une partie de l'affiche du film Naked Lunch, le chef d'œuvre de David Cronenberg,
2. Le bout de fiche de personnage avec la silhouette est une portion d'une fiche de personnage de ma création,
3. La donzelle nue et tatouée langoureusement assise sur les racines est la couverture incomplète du tome II des Pérégrinations Oniriques, illustration de Florence Magnin dont les œuvres me font planer depuis plus de trente ans,
4. La photo des rangées de bouquin, enfin, a été chinée sur le site d'images libres de droit
Pexels.com.