Inbadreams
auteur, relecteur, grande gueule,
sociologue de formation, paraplégique de déformation.

22 mai 2022

HIATUS
Ce site est en sommeil pendant que je donne la priorité à la finalisation
du tome III des Pérégrinations oniriques qui a pris bien assez de retard.

29 août 2022

La blague : à peine la décision d'en terminer avec le tome III des Pérégrinations, je me défonçais une épaule en sortant de ma voiture. Le temps d'espérer en finir avec les douleurs, je mettais à mal la cicatrice qui me renvoie au find de mon lit de façon régulière depuis plus de vingt ans pour... retourner au lit. Lit dont je suis sorti mi-août, diminué de plusieurs centaines de grammes de muscles et augmenté d'autant de graisse mortelle. Le temps de reprendre pied dans la vie ou, du moins, le substitut de vie que m'accorde la société française, je reprenais le travail sur le fameux tome III évoqué plus haut et... patatras ! Priorité est (re)mise sur le scénario Défis Fantastiques qui traîne depuis assez longtemps pour me donner envie de brûler le manuscrit et balancer les cendres dans le jardin, calciné par la bêtise humaine, qui me sert d'horizon.

début septembre 2022

S'il est des gens qui me lisent, ils finiront par penser que je m'invente un monde de vicissitudes. Pourtant, la cicatrice a refait des siennes. Arrêt des écrits, retour au lit, rendez-vous pour consultation(s) et futur en suspens...


image déco
image déco
image déco
image déco

NB : Les cinq images utilisées ici (quatre liens et un fond) proviennent des sources suivantes :
1. Le rideau rouge de fond est une capture d'écran d'un épisode de la série Twin Peaks que j'ai visionnée à nouveau lors du dernier trimestre 2021,
2. La machine à écrire sous le chapeau est une partie de l'affiche de Naked Lunch, le chef d'œuvre de David Cronenberg,
2. Le bout de fiche de personnage avec la silhouette est une portion d'une fiche de personnage de ma création,
3. La donzelle nue et tatouée langoureusement assise sur les racines est la couverture incomplète du tome II des Pérégrinations Oniriques, illustration de Florence Magnin dont les œuvres me font planer depuis plus de trente ans,
4. La photo des rangées de bouquin, enfin, a été chinée sur le site d'images libres de droit
Pexels.com.