Nous regardons la dernière manche du motocross des nations. Stewart, l'américain, devance Everts, le belge, et je demande à Y (1) :
- Quel âge a ce Stewart ?
Qui me répond en caricaturant l'accent provençal :
- Eïs oune négre (c'est un nègre), ils n'ont pas d'âge !
Plus tard, Stewart monte sur le podium et Y lance :
-Tu as toujours un problème avec les nègres, tu sais jamais quand il faut leur mettre l'ail dans le cul, pour la cuisson.

(1) Mon enfance, mon adolescence et ma vie de jeune adulte ont été bercées par... des proches pas forcément fréquentables. Je garde leur identité secrète, les associer à ces atrocités me fait frémir...

Ici, je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un dialogue familial lors d'un reportage télévisuel.

Une mère à son fils :
- Ce n’est pas grave si tu n’achètes que des choses chères, au contraire, ça prouve que tu as bon goût !
Le père :
- S'il y a tant de gens dans un restaurant, c’est que c’est un bon restaurant

J'ajoute la mienne : Si tu n'as pas de montre de marque à quarante ans, c'est que tu as raté ta vie.
(note pour moi-même : proférer des énormités, même pour rire, ne t'aide pas, mon garçon...)

Une grand-mère à sa petite fille de 21 ans :
- Et toi, t’es raciste ?
- Euh …non.
- Oh bah qu’ils rentrent tous chez eux, ils crèveront sous les bombes !

Sans référence, c'est moins drôle, mais même sorti de tout contexte, ça me terrifie...

Une femme soldat (mon Dieu, une femme soldat !!) israëlienne :
- Nous n'avons pas le pouvoir d'arrêter cette guerre, nous ne sommes que des soldats.

Un doute m'assaille : et sans soldat, combien de guerres ?

Je prie pour que cette phrase n'ait pas été prononcée par la seule femme chypriote de ma connaissance, mais entendu quelque part, les souvenirs me manquent :

- C'est terrible, avec le pétrole qui arrive sur les côtes chypriotes, je ne pourrai pas me baigner !

Frank Ribéry, récente « révélation » (ce post date un peu) de jeu de balle au pied :
- Je souhaite de partir passque j'ai envie de gagner des autres choses.

Il a basculé dans une autre dimension, je pense. D'où l'impossibilité de le comprendre.

Je ne sais plus si ces propos ont été tenus par Gérard Oury lui-même ou ses mignons, en tout cas j'ai beaucoup ri. Florilège :
- La grande vadrouille est une attaque contre le nazisme
- L'humour de Rabbi Jacob est subtil
- Rabbi Jacob est une caricature subtile

- Il faut prendre soin de soi pour avoir l'air jeune et frais !

Ce que j'adore, c'est que personne ne sait plus faire la différence entre apparence et réalité...

Un con quelconque :
- Le sport, c'est la castagne et la vengeance.

Toutes ces citations et ces anecdotes sont véridiques...

Joomla templates by a4joomla